//
Presse

L’hedomadaire satirique Folha 8 perquisitionné

Mi-mars, une quinzaine de policiers ont effectué une perquisition au siège de l’hebdomadaire satirique Folha 8, seul journal privé d’Angola. Ils ont saisi ordinateurs et disques durs. Le journal est accusé d’avoir commis un délit « d’outrage contre l’Etat, la personne du président et les organes de l’exécutif » pour avoir publié un photomontage (ci-contre) étrillant le président de la République, le vice-président et le chef de la Maison militaire, organe en charge de la sécurité de la présidence.

Le récit de l’affaire diffusé sur RFI:

L’affaire remonte à la fin de l’année dernière : dans son édition du 30 décembre 2011, page 33, l’hebdomadaire satirique indépendant Folha 8 publie un photomontage présentant le président de la République, le vice-président et le chef de la Maison militaire comme des détenus avec un écriteau au cou les traitant de « voleurs ». Selon Fernando Baxi, le rédacteur en chef de l’hebdomadaire : « Ces images n’ont pas été produites par Folha 8. Elles circulaient déjà depuis des mois sur internet ».

Le cliché provoque la colère du parti au pouvoir et une pluie de critiques d’une partie de la presse. Le directeur du journal, William Tonet finit par faire des excuses publiques allant jusqu’à intituler sa Une du 14 janvier « Errare humanum est ».

L’affaire en serait restée là sans la perquisition de ce lundi 12 mars. Fernando Baxi en est resté indigné : « Jamais une rédaction en Angola n’a été perquisitionnée de la sorte. Il y a clairement une volonté de viser le journal et son directeur ! »

Pour l’hebdomadaire, la saisie des ordinateurs est illégale et sa responsabilité ne peut pas être engagée car il n’est pas l’auteur du photomontage : « Ils peuvent manipuler nos ordinateurs dans l’intention de faire incriminer Folha 8 ».

Contactée par RFI, la police n’a pas souhaité commenter le dossier. Lancé en 1996, Folha 8, qui emploie une vingtaine de journalistes, est le plus ancien journal privé angolais.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :