//
Société

Le « blues » des anciens combattants

En Angola, les anciens militaires et combattants de la libération nationale ne veulent pas être oubliés.

Ils sont nombreux dans ce pays qui ne vit en paix que depuis dix ans, après une lutte contre le colonisateur portugais et vingt-sept ans de guerre civile.

Leur recensement n’est pas terminé et le ministère des Anciens combattants en compte déjà 170 000.

Une loi, adoptée en 2002, garantit des droits sociaux et économiques à ces anciens soldats, mais ses effets concrets tardent à se faire sentir, comme l’expliquent les associations d’anciens combattants angolaises.

En attendant, ces hommes et ces femmes sont en quête de reconnaissance.

 

Ecoutez le reportage diffusé sur RFI :

Illustration : parade militaire au Palais présidentiel.

 

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :