//
Société, Uncategorized

Les anciens combattants de nouveau dans la rue

Des anciens combattants ont de nouveau tenté de manifester aujourd’hui dans le centre de Luanda. Circulation bloquée en fin de matinée, dispositif policier et militaire, confusion dans les rues de la ville.

Illustration: La place de Maianga lors d’une précédente manifestation, le 7 juin dernier.

Voici le compte-rendu fait pour l’AFP:

Des anciens combattants ont à nouveau tenté de manifester mercredi dans le centre de la capitale angolaise avant d’être dispersés par un important dispositif militaire et policier, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les manifestants, anciens soldats des forces armées de la libération nationale, étaient déjà descendus dans la rue les 7 et 15 juin pour réclamer leur inscription à la caisse sociale des militaires et le paiement de leur pension de retraite, que certains n’ont jamais reçue.

« Ce matin, nous nous sommes rassemblés au niveau du quartier général de l’état-major des Forces armées angolaises car nous devions recevoir une réponse à nos revendications », a expliqué à l’AFP Tomas Dala, l’un des manifestants joint par téléphone. « Comme personne n’est venu nous parler, nous nous sommes dirigés vers le ministère de la Défense et le Palais présidentiel pour obtenir une réponse », a-t-il indiqué, ajoutant avoir été dispersé par les forces de police présentes sur place.

Le quartier central de Maianga, point de passage des manifestants, avait été investi peu avant par un important dispositif policier et militaire, avec brigades anti-émeute, canons à eau et police canine, bloquant la circulation en fin de matinée.

A l’issue des premières tentatives de manifestations, le ministère de la Défense avait appelé les anciens combattants au calme, à la discipline et à la compréhension afin de trouver une solution à leur problème. Il avait également proposé un versement de 50 000 Kwanzas (500 dollars) par mois, une proposition rejetée par les manifestants car jugée insuffisante au regard du coût de la vie et des sacrifices consentis pendant les années de combats.

Les anciens militaires sont nombreux en Angola, pays qui a connu une longue période de combats, contre le colon portugais entre 1961 et 1975 puis entre mouvements de libération nationale lors d’une guerre civile qui a duré jusqu’en 2002. Depuis le retour de la paix, nombre d’entre eux se trouvent dans une grande précarité, malgré le vote d’une loi en 2002 leur garantissant des droits économiques et sociaux.

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :