//
Société

La bataille de l’eau à Luanda

La semaine dernière, il y a eu une pénurie d’eau dans la capitale angolaise.

Les coupures sont assez fréquentes mais cette fois-ci la situation était particulièrement difficile.

L’explication donnée par les autorités: avec le manque de pluies, le niveau des fleuves est au plus bas ce qui complique la production d’électricité (d’où des coupures également), indispensable au pompage et à la distribution de l’eau.

Ces derniers jours, on a donc assisté à un va-et-vient incessant de bidons jaunes. Transportés sur les têtes, des brouettes ou des camions, les Angolais s’en servent pour se fournir en eau.

Si la situation s’est maintenant améliorée, les autorités espèrent l’arrivée de la pluie pour éviter de nouveaux problèmes.

Reste que, en temps normal, s’approvisionner en eau n’est pas évident à Luanda. Car le réseau public ne peut pas faire face à la demande ni à l’étendue de la ville.

Alors tous les moyens sont bons pour se procurer de l’or bleu : détournement de canalisations publiques, commerce entre voisins, achat à des sociétés privées…

Une plongée dans cette bataille de l’eau avec un reportage publié le 25 juillet 2012 dans La Croix.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “La bataille de l’eau à Luanda

  1. La configuration de l’actuel gouvernement nous font croire que les changements tant attendus ne seront que parti remise et l’espoir d’un véritable lancement des changement sur le plan social s’éloigne de plus en plus….

    Publié par Buela Osvaldo Franque | 11 octobre 2012, 17:23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :