//
Santé, Société

200 cas de choléra dans le sud du pays en deux semaines

photo_1357320601833-1-0

Avec la saison des pluies, l’Angola est plus vulnérable face aux maladies.

Exemple avec le choléra, qui se développe surtout dans le sud et le nord du pays.

Les détails avec cette dépêche AFP :

Près de 200 cas de choléra ont été enregistrés dans la commune de Cahama, située dans la province de Cunene dans le sud de l’Angola, depuis le 20 décembre 2012, a rapporté vendredi la presse angolaise.

Trente-cinq nouveaux cas ont été signalés ces dernières 48 heures, ce qui fait un total de 194 cas depuis le début de l’épidémie mi-décembre, a indiqué le directeur de l’unité sanitaire de l’hôpital de Cahama, Musseya Ilela, cité par l’agence de presse angolaise Angop.

Cette recrudescence de la maladie s’explique par les mauvaises conditions d’hygiène dans les quartiers, le non-respect des mesures de prévention par la population et par la multiplication des averses avec l’arrivée de la saison des pluies, a ajouté le responsable médical. Ces cas viennent s’ajouter à d’autres signalés dans le nord du pays, 283 dans la province du Zaïre (nord-ouest) entre janvier et juin 2012 et 43 dans la province de Lunda-Norte (nord-est) en avril 2012.

Le ministère de la Santé a ainsi recensé 18 390 cas de choléra en 2007 et plus de 8 000 en 2008. En 2011, plus de 2 000 cas, dont près de 200 mortels, ont encore été répertoriés malgré les efforts du gouvernement soutenu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Unicef.

Depuis 2006, l’Angola est confrontée à une recrudescence du choléra, causé par la pauvreté de la population, l’insuffisance des systèmes d’eau et d’assainissement et un accès limité aux services de santé. Selon l’Institut national de la statistique, 42% de la population a un accès à l’eau potable et 53% dispose de toilettes à domicile.

L’Angola est le deuxième producteur de pétrole d’Afrique derrière le Nigeria mais, malgré cette richesse, la majorité de sa population vit dans une grande pauvreté. Outre le choléra, le pays est touché par le paludisme, le Sida, la tuberculose et la maladie du sommeil, quatre pathologies responsables de 70% des décès selon l’OMS.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :