//
Economie

Retour des pièces de monnaie en février

P1040778

C’est une petite révolution monétaire, de nouveaux billets et pièces de kwanza vont bientôt être mis en circulation.

Ces nouvelles coupures et pièces ont été présentées hier par la Banque nationale angolaise, la BNA (illustration).

Objectif : renforcer le poids du kwanza face au dollar, omniprésent dans le pays, augmenter le niveau de sécurité des billets et inciter la population à se servir des pièces.

Le détail avec la dépêche AFP :

La banque centrale angolaise va mettre en circulation en février un nouveau jeu de pièces de monnaie pour relancer leur utilisation dans un pays où elles sont peu employées, a-t-elle annoncé mardi. Les pièces existent depuis la création du kwanza, la monnaie nationale, après l’indépendance du pays en 1975, mais elles ne sont que très peu utilisées en raison de leur faible valeur et de l’importance du dollar dans l’économie angolaise, centrée sur le pétrole.

« L’introduction de pièces de petite valeur doit permettre aux vendeurs de mieux ajuster leurs prix et de mieux rendre la monnaie, en même temps quelle représente des économies de coûts pour nous », a expliqué Antonio André Lopes, vice-gouverneur de la banque centrale, au cours d’une conférence de presse.   « Cependant, comme il n’existe pas de culture d’utilisation de pièces dans le pays, cela va demander un travail d’éducation et de sensibilisation de la population », a-t-il ajouté. Ce qui passera notamment par la diffusion de spots à la radio et à la télévision.

Des nouveaux  billets seront également mis en circulation à partir de mars, avec la création d’une nouvelle coupure de 5.000 kwanzas (50 dollars) pour compléter la gamme de billets qui va de 50 à 2.000 kwanzas (0,50 à 20 dollars). « Avec ces nouveaux billets et pièces, le kwanza s’inscrit dans les normes internationales de qualité, ce qui va renforcer sa crédibilité et la confiance des utilisateurs », a affirmé José de Lima  Massano, le gouverneur de la banque centrale.

L’Angola, deuxième producteur de pétrole d’Afrique derrière le Nigeria, a une économie appuyée sur le dollar, et la mesure a pour objectif de diminuer cette influence au profit de la monnaie nationale. L’Angola, pays qui enregistre une croissance moyenne de 10% depuis une décennie, a connu une période de très forte inflation avec un pic à 430% en 2000, selon les chiffres du Fonds monétaire international (FMI). Depuis le retour de la paix dans le pays en 2002, le gouvernement a réussi à  juguler la hausse des prix, la faisant revenir sous les 10% en 2012.

Le jeu de pièces, de 0,50 à 10 kwanzas, et les billets de banque, de 50 à 5.000 kwanzas, ont été fabriqués en Russie, a précisé la banque centrale.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :