//
Politique, Société

Suspension de l’Eglise organisatrice de la veillée meurtrière

P1040609

La sanction a été rendue publique ce week-end : 60 jours de suspension pour l’Eglise universelle du Royaume de Dieu.

La décision du pouvoir angolais était attendue depuis plusieurs jours.

Illustration : l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu dans le quartier Alvalade à Luanda.

Les précisions et le rappel des faits ici :

La présidence angolaise a ordonné la suspension des activités dune Eglise évangélique brésilienne pendant 60 jours après l’organisation d’une veillée de prière qui s’était soldée par la mort de 16 personnes en raison d’une trop forte affluence le 31 décembre.

« Au regard de la gravité des faits, à savoir la perte de vies humaines, l’exécutif ordonne la suspension des activités de l’Eglise universelle du Royaume de Dieu pendant 60 jours, permettant ainsi à la justice de poursuivre des investigations », a indiqué la présidence angolaise dans un communiqué daté du 2 février, et obtenu lundi par l’AFP.

L’enquête a jusqu’à présent permis de démontrer que l’Eglise a rassemblé plus de 150 000 personnes dans un stade ne comprenant que 30 000 places, usant de slogans mensongers pour mobiliser les foules, a ajouté la présidence angolaise.

Originaire du Brésil et revendiquant 400 000 fidèles en Angola, l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu a organisé le 31 décembre 2012 une veillée de prière dans un stade de Luanda appelant les familles de fidèles à venir nombreuses « résoudre leurs problèmes », comme la maladie, le chômage ou la pauvreté.

L’affluence massive avait provoqué une bousculade à l’entrée du stade qui avait fait 16 morts et une centaine de blessés, entraînant une vive émotion dans le pays et des critiques dans les médias nationaux. En réaction, l’exécutif avait créé une commission d’enquête pour faire la lumière sur les causes du drame et déterminer les responsabilités engagées.

L’exécutif angolais a également ordonné, dans le même communiqué, la suspension de six autres Eglises évangéliques, « non reconnues par l’Etat et qui ont recours aux mêmes pratiques que l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu ».

Contactée par lAFP, la direction de l’Eglise universelle du Royaume de Dieu a indiqué de ne pas être en mesure de faire de commentaires dans l’immédiat. L’Eglise universelle du Royaume de Dieu, culte pentecôtiste né au Brésil en 1977 et arrivé en Angola en 1991, connaît, comme l’ensemble des mouvements évangéliques, un succès croissant ces dernières années dans ce pays de tradition catholique.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :