//
Société

L’Angola va organiser son premier recensement depuis l’indépendance

recensement

Cela fait trois ans que l’Institut national de la statistique le prépare.

L’an prochain l’Angola va mener le premier recensement général de sa population.

Première étape de l’opération, un recensement pilote effectué à la fin du mois de mai prochain.

Illustration : le logo du recensement.

Les précisions avec la dépêche de l’AFP :

L’Angola va organiser en mai prochain un recensement pilote qui va préparer un recensement général de la population prévu pour mai 2014, pour la première fois depuis l’indépendance en 1975, a annoncé mardi l’Institut national de la statistique.

« Nous allons réaliser un recensement pilote du 16 au 31 mai prochain pour vérifier notre capacité à organiser le recensement général de la population l’an prochain, le premier mené par le pays », a indiqué Camilo Ceitas, le directeur de l’Institut national de la statistique angolais qui est aussi coordinateur général du recensement. Le dernier recensement remonte à la domination portugaise en 1970: il avait dénombré 5,6 millions d’habitants. La population angolaise est actuellement estimée à environ 21 millions d’habitants. Le recensement pilote sera conduit dans 21 quartiers de villes et 127 villages choisis dans 7 des 18 provinces du pays, soit un échantillon de 28 674 habitations et 145 835 personnes.

Il doit permettre de valider l’organisation technique et logistique du processus, d’informer et de sensibiliser la population et de parfaire la formation et la préparation des agents administratifs. « Pour effectuer le recensement général, nous devrons recruter près de 60 000 personnes, ce qui fera de nous temporairement l’un des premiers employeurs du pays », a souligné Paulo Fonseca, le coordinateur technique du recensement, lors d’une conférence de presse.

Le budget provisionnel de l’opération, soutenue techniquement par les Nations Unies et des pays tels que le Brésil, le Mozambique et l’Afrique du Sud, se monte à 50 millions de dollars pour 2013 et 70 millions pour 2014. Des résultats préliminaires du recensement devraient être diffusés trois mois après la fin de la collecte d’informations, tandis que les résultats définitifs ne seront connus qu’au bout d’un an.

« Ils seront d’une grande aide dans l’élaboration et la conduite des politiques publiques, compter les jeunes d’une classe d’âge permettant par exemple de définir le nombre d’écoles à construire et de professeurs à former », a commenté M. Fonseca. Depuis la fin de la guerre civile en 2002, l’Angola, deuxième producteur de pétrole d’Afrique derrière le Nigeria, connaît un fort développement économique et une importante  croissance de sa population, qui se concentre de plus en plus dans la capitale Luanda.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :