//
Elections, Politique

Le président du fonds souverain nommé ministre des Finances

P1040242

C’est le premier remaniement ministériel depuis les élections générales d’août.

Il a été annoncé hier soir via un communiqué de presse de la présidence angolaise.

D’autres changements pourraient intervenir notamment au sein du parti au pouvoir, le MPLA.

Illustration : Armando Manuel à droite et José Filomeno de Sousa dos Santos à gauche, président et membre du conseil d’administration du fonds souverain.

Les précisions avec la dépêche AFP :

Le président du conseil d’administration du fonds souverain angolais, Armando Manuel, a été nommé lundi ministre des Finances, a indiqué la présidence angolaise dans un communiqué de presse. A la tête du fonds souverain angolais depuis son lancement en octobre 2012, Armando Manuel quitte sa fonction de conseiller économique du président angolais, José Eduardo dos Santos, pour entrer au gouvernement à la place de Carlos Alberto Lopes, qui occupait cette fonction depuis 2010.

La présidence angolaise n’a pas précisé si Armando Manuel, secrétaire pour les affaires économiques de la présidence depuis 2010, allait conserver son poste au fonds souverain angolais après son entrée au gouvernement. Doté de 5 milliards de dollars, ce fonds était jusqu’à présent dirigé par un conseil d’administration composé de trois membres, le conseiller économique du président, l’un de ses fils, José Filomeno de Sousa dos Santos, et un ancien cadre de la Standard Bank de Angola, Hugo Gonçalves.

Ces derniers jours des rumeurs dans la presse angolaise affirmaient que l’entrée au gouvernement d’Armando Manuel ouvrirait la voie à José Filomeno dos Santos pour être nommé président du fonds souverain angolais. La nomination du fils du président au conseil d’administration du fonds souverain angolais avait provoqué des critiques de la part de l’opposition et de membres de la société civile, dénonçant un cas de népotisme et des risques de corruption.

Le communiqué de la présidence fait également état du départ du ministre de la Construction, Fernando Alberto de Lemos Soares da Fonseca, remplacé par Waldemar Pires Alexandre et de la nomination d’un secrétaire général de la présidence, Manuel da Cruz Neto. Il s’agit du premier remaniement ministériel depuis la constitution du gouvernement angolais en septembre 2012, après les dernières élections générales d’août qui avaient reconduit le président angolais, au pouvoir depuis 33 ans, à son poste pour un mandat de cinq ans.

Deuxième producteur de pétrole d’Afrique derrière le Nigeria, l’Angola a enregistré une croissance moyenne de 10% depuis 2002, date de la fin de la guerre civile, mais la grande majorité de la population vit dans la pauvreté et la corruption est souvent dénoncée.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :