//
Economie

Total prépare la mise en production d’un nouveau projet en 2014

FPSO-Dalia-@total-malocha1

Total a fêté hier les 60 ans de sa présence en Angola.

Le groupe pétrolier français a organisé une conférence de presse sur le sujet.

L’occasion de faire le point sur ses activités dans le pays et de parler de son projet phare pour les prochains mois, le projet CLOV.

Illustration : le FPSO Dalia par Total EP Angola.

Les détails avec la dépêche AFP :

Total prépare la mise en production d’un nouveau projet en Angola au deuxième trimestre 2014, qui doit lui permettre de conserver sa position de premier opérateur dans le pays, a indiqué mercredi le groupe pétrolier français.

« La production opérée par Total en Angola est supérieure à 600 000 barils de pétrole par jour et ce chiffre va encore augmenter l’an prochain avec l’entrée en production du nouveau projet CLOV au second trimestre 2014 », a indiqué Jean-Michel Lavergne, le directeur de la filiale angolaise du groupe lors d’une conférence de presse. Lancé en juillet 2010, le projet CLOV doit exploiter quatre champs pétroliers (Cravo, Lirio, Orquidea et Violeta) dans les eaux profondes de l’océan Atlantique au large de l’Angola et vise une production de  160 000 barils de pétrole par jour.

Le projet nécessite un investissement de 10 milliards de dollars pour des réserves estimées à 505 millions de barils qui seront produits sur vingt ans. Trente-quatre puits sous-marins situés à 140 kilomètres au nord-ouest de Luanda seront reliés à une plate-forme flottante de production, stockage et déchargement appelée FPSO.

Construite en Corée du Sud, l’unité de production doit arriver en novembre prochain en Angola, où elle sera équipée et mise en service, une première dans le pays selon le groupe. Le projet CLOV est situé sur le Bloc 17, exploité par Total (40%) en collaboration avec Statoil (23,3%), Esso (20%) et BP (16,67%). L’Angola produit environ 1,8 million de barils par jour jour. Présent dans le pays depuis 1953, Total y est le premier opérateur depuis 2011 et en assure un tiers de la production de pétrole.

L’Angola, qui est sorti en 2002 de vingt-sept ans ans de guerre civile, est le deuxième producteur de pétrole en Afrique, derrière le Nigeria. Cette richesse pétrolière lui a assuré une croissance de son produit intérieur brut de près de 10% sur la dernière décennie mais les deux tiers de sa population vivent toujours avec moins de 2 dollars par jour.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :