//
Justice

Un jeune détenu de 17 ans en grève de la faim

C4506873-21DA-4E23-AD9E-E873C098B40F_w640_r1_s

Le jeune homme s’appelle Manuel Nito Alves et il est emprisonné depuis mi-septembre.

Il a été arrêté pour avoir tenté de faire imprimer des tee-shirts devant servir pendant une manifestation.

La justice angolaise était injoignable dans l’immédiat pour réagir.

Illustration : empruntée au site Voz da America.

Les éléments avec la dépêche AFP :

Un jeune Angolais de 17 ans, détenu depuis près de deux mois pour avoir fait imprimer des tee-shirts hostiles au président dos Santos, a entamé une grève de la faim pour réclamer sa libération, a indiqué mardi son avocat. « Manuel Chivonde Baptista Nito Alves, mineur de 17 ans, a commencé avant-hier (dimanche) une grève de la faim pour protester contre le traitement injuste et inhumain qu’il subit (…) et demander sa libération », a déclaré à l’AFP l’avocat Zola Ferreira.

« Il est détenu depuis le 12 septembre au mépris de la Constitution angolaise comme des traités internationaux et les charges retenues contre lui sont passées de diffamation à outrage au président de la République », a-t-il  ajouté, précisant que son client risque une peine de trois ans de prison. Manuel Nito Alves avait été arrêté par la police après avoir commandé l’impression de tee-shirts destinés à une manifestation prévue le 18 septembre par un groupe de jeunes pour protester contre les injustices sociales et l’autoritarisme du régime angolais.

Sur la vingtaine de tee-shirts commandés, le président de la République José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis trente-quatre ans, était qualifié de « dictateur » avec cette phrase imprimée « Peuple angolais, quand la guerre est nécessaire et urgente », reprenant le titre d’un livre du journaliste angolais Domingos da Cruz. Les partis de l’opposition, des membres de la société civile angolaise, l’écrivain José Eduardo Agualusa et l’ONG Amnesty International ont appelé ces dernières semaines à sa libération.

Lancés en mars 2011 pour demander le départ du président, les appels à manifester se sont multipliées l’an dernier avant les élections générales d’août 2012, largement remportées par M. dos Santos. Les  manifestations se poursuivent depuis, le plus souvent réprimées par la police. Sorti d’une violente guerre civile en 2002, l’Angola, deuxième producteur de pétrole d’Afrique, connaît une forte croissance économique mais la majorité de sa population vit dans une grande pauvreté.

Publicités

Discussion

3 réflexions sur “Un jeune détenu de 17 ans en grève de la faim

  1. NOUS PRIONS LE PRESIDENT DOS SANTOS DE LIBERER DEMOCRATIQUEMENT LE MINEUR NITO ALVES HOMONYME DE SON INOUBLIABLE AMI INTIME LE HEROS NATIONAL NITO ALVES, MORT POUR LA PATRIE ANGOLAISE, DONT CE JEUNE A PRIS LA RELEVE.

    Publié par JO Ayala | 6 novembre 2013, 14:22
  2. Désolé, mon commentaire est hors-sujet.

    Je sais pas si vous avez remarqué mais les caméras de surveillance fleurissent dans les rues de Luanda. Avant il n’y en avait que sur la marginal alors que depuis quelques semaines, Il y en a à de nombreux carrefours et même sur certains feux de signalisation.

    Ca vous intéresserait peut-être de faire un article là-dessus…

    Publié par lalala | 16 novembre 2013, 23:36
  3. Bonjour,
    Merci pour votre remarque, même hors sujet. Je n’ai pas fait attention mais je regarderai lors de ma prochaine sortie.

    Publié par estellemaussion | 18 novembre 2013, 11:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :