//
Economie, International

Sonangol annonce son retrait d’Irak

P1080692

C’est l’une des informations recueillies lors de la conférence de presse annuelle de la compagnie nationale de pétrole angolaise.

Sonangol a décidé d’arrêter ses activités en Irak où il était opérateur de deux champs pétroliers.

Le groupe a aussi présenté ses résultats annuels, fait le point sur ses ambitions et diverses activités.

ll a également fourni quelques nouvelles sur le dossier du navire pétrolier Kerala.

Ce dernier a disparu en janvier avant de réapparaître dans les eaux nigérianes, l’armateur parlant d’un acte de piraterie.

Le résumé de la matinée :

La compagnie pétrolière angolaise Sonangol a annoncé mardi à  Luanda son retrait d’Irak en raison de la situation politique du pays, alors que la production angolaise d’or noir a baissé de 1,1% en 2013 par rapport à l’année précédente. « Notre plan d’action en Irak consiste à solder tous les comptes et à régler toutes les questions afin de permettre notre retrait du pays », a indiqué Anabela Fonseca, membre du conseil d’administration de Sonangol, lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

« Au niveau interne, ce retrait est déjà décidé. En ce moment, un audit technique et financier est mené pour engager notre sortie sans violer les obligations contractuelles (…) vis-à-vis du gouvernement irakien », a-t-elle ajouté. L’an dernier, Sonangol, opérateur des deux champs Qayara et Najmah dans la province de Ninive, au sud de Mossoul, n’a pu mener aucune activité en raison des nombreux conflits dans la zone et des problèmes de sécurité liés à la présence d’Al-Qaïda et d’autres groupes armés.

La société angolaise avait signé fin 2009 le contrat d’exploitation avec l’Irak, annonçant un investissement de deux milliards de dollars pour développer la seule zone de Qayara. « Sonangol a déjà reçu des sollicitations pour l’achat de ses participations dans ces champs », a assuré Francisco de Lemos, président du conseil d’administration. Cette sortie d’Irak intervient deux ans après l’annonce en 2012 du retrait d’Iran, en raison des sanctions internationales prises contre le pays. Sonangol reste présent à Cuba, au Venezuela, au Brésil et dans le Golfe du Mexique.

Le groupe angolais a présenté des résultats 2013 en baisse, avec une diminution de sa production de 1,1% par rapport à 2012, à 1,715 million de barils par jour (mbj) contre 1,729 mbj en 2012.  Cette baisse, provoquée majoritairement par une chute de la production en novembre 2013, intervient après une croissance de la production de 4,5% en 2012, qui avait mis fin à trois années consécutives de diminution.

« Les concessions pétrolières du bloc 0, opéré par Chevron, du bloc 15, opéré par Esso, du bloc 17, opéré par Total, et du bloc 18, opéré par British Petroleum, expliquent en grande partie la réduction de la production », a indiqué M. de Lemos, ajoutant que Sonangol maintient toutefois son objectif de 2 mbj pour 2015. Sonangol est l’unique propriétaire des blocs pétroliers angolais, exploités principalement par les groupes internationaux (Total, BP, Chevron, ENI,Statoil…).

Le groupe angolais a enfin annoncé avoir récupéré 78% de la cargaison d’un navire pétrolier qu’il avait affrété et qui avait disparu pendant plusieurs jours en janvier, avant de réapparaître dans les eaux nigérianes. Le Kerala, un navire de 75.000 tonnes transportant une cargaison appartenant à Sonangol Shipping, une filiale de Sonangol, a été victime de pirates selon son armateur grec, ce que dément la Marine angolaise qui parle d’une simulation. Selon les responsables de Sonangol, 12.000 tonnes de diesel ont été volées
pour une valeur de 8 millions de dollars et le reste de la cargaison est inutilisable alors que le bateau a été remis aux autorités angolaises.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :