//
Société

De fortes pluies provoquent un drame à Lobito

0,3bacaaf5-bfbf-4a58-9f05-7307f40ee7da--r--NjQweDM0Mw==

Le bilan provisoire fait état de 62 morts mais il devrait encore s’alourdir.

Les secours et les pompiers continuent à inspecter les zones dévastées par les pluies.

Les victimes doivent être enterrées aujourd’hui alors que le soutien aux survivants s’organise.

Illustration : les secours sur place, photo empruntée à l’agence de presse Angop.

Le récit de cette catastrophe avec la dépêche AFP :

De fortes pluies qui se sont abattues en Angola dans la nuit de mercredi à jeudi ont fait au moins 62 morts, dont 35 enfants, dans la ville de Lobito, à 500 kilomètres au sud de la capitale, Luanda, a rapporté l’agence de presse gouvernementale. Dans le quartier Bairro Novo, les pluies ont provoqué un torrent d’une hauteur de trois mètres, laissant derrière lui une vague de destruction sans précédent, a précisé l’agence Angop, citant les responsables des pompiers de la région.

« Les pompiers sont à pied d’oeuvre mais ils ne disposent pas de moyens humains ni matériels pour faire face à la catastrophe », a déclaré par téléphone un journaliste angolais présent sur les lieux. « Beaucoup de corps ont été récupérés par la population elle-même, à la recherche de ses proches », a-t-il souligné, ajoutant que les pompiers devraient recevoir le soutien des unités des provinces voisines. « Il faut venir en aide aux victimes au plus vite, mettre en place des hébergements d’urgence et leur offrir une prise en charge médicale, pour éviter un autre drame en cas de nouvelles pluies », a déclaré José Patrocinio, le président de l’association Omunga implantée à Lobito.

Les maisons de fortune construites sur les hauteurs de la ville dans des quartiers populaires et très peuplés ont été détruites. Puis les eaux ont dévalé les collines, charriant tout sur leur passage, avant de provoquer des inondations dans la partie basse de la ville, faute de système d’évacuation des eaux. Le président Jose Eduardo dos Santos a demandé au gouvernement provincial de Benguela (sud-ouest) de prendre les mesures appropriées pour venir en aide aux familles touchées par ce drame et il a présenté ses condoléances aux proches des victimes, a indiqué la présidence dans un communiqué.

Mardi, les intempéries avaient déjà fait un mort, détruit 137 maisons et mis plus de 400 familles dans la rue à Luanda, la capitale angolaise, selon le gouvernement local. Engendrant des glissements de terrain, des coulées de boue et des inondations dans les quartiers les plus pauvres, les pluies entraînent régulièrement des décès dans le pays. Elles avaient ainsi fait au moins neuf morts en avril 2013 et six en novembre 2012.

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :